0

Pour ce tout dernier épisode du GANG des couturières, les aléas de la vie (et surtout de la rentrée) ont frappés et finalement l’évènement des blogs couture est annulé.😭

Ben oui, bloguer ça prend du temps et en ce moment le temps que nous avons est très précieux.

Mais de mon côté, j’avais déjà réfléchi au sujet. Et, comme tous les sujets proposés par le groupe, j’ai trouvé que la réflexion était super intéressante.

Donc je vous la partage aujourd’hui !

Quels sont mes grands challenges en couture ? Passé et surtout futur ?

En mettant tout ça par écrit, je me suis rendue compte que mes challenges se décomposent en deux parties :

  • Les challenges de couture technique à proprement parler
  • Les challenges de couture générale qui sont plus liés à mon mode de vie, à mes valeurs et à mon développement personnel.

La seconde catégorie m’est apparue bien plus importante que je le pensais au départ. Mais c’est exactement pour ça que j’adore ces réflexions sur la couture du Gang des bloggeuses.

couture tuto blog Mars-ELLE

(Vous trouverez toutes les infos et les références sur le GANG couture tout en bas de l’article👇🏾)

1- Les challenges couture techniques

Dans cette première catégorie, je passe en revue les purs challenges techniques de couture.

J’ai un niveau maintenant qui me permet de coudre à peu près n’importe quelle cousette. Je sais que je vais m’en sortir (avec peut-être quelques interventions de mon ami le découd-vite…😆). Et mon début d’apprentissage boulimique de la couture m’a permis de très vite acquérir les bases techniques.

Les challenges passés

Cependant, je retiens deux très gros challenges couture dans mon apprentissage de couturière.

  1. Le Pantalon avec un focus sur le Jeans. Ce vêtement à coudre est très particulier. Parce que la technique couture d’un pantalon peut être aussi épurée que techniquement éprouvante (pensez « braguette », « poches passepoilées », etc). Mais ce qui a été le plus compliqué pour moi dans ce challenge technique, c’est l’ajustement morphologique. Je trouve ça toujours compliqué à gérer. L’impact du tissu sur les ajustements est très important. Et j’ai toujours peur de ne pas être « à l’aise ». J’ai donc une tendance légère à faire plus confortable que seyant. Je me suis battue longtemps contre ce syndrôme. Et heureusement aujourd’hui, je peux coudre des jeans et des pantalons exactement à ma taille. Même si je dois vous avouer que je fais toutes les retouches morphologiques tout à fait au feeling…😝
  1. La lingerie (culottes et soutien-gorge). Je n’ai jamais bien compris pourquoi j’avais un blocage sur ces cousettes. Alors que je cousais 100% de ma garde-robe, je continuais à acheter des culottes et SG en magasin. En plus, ces cousettes sont parfaites pour consommer les petits bouts de jersey préférés ou pour recycler des vieux t-shirts adorés. Depuis que je m’y suis mise, je couds mes culottes à la chaine (spoiler alert, c’est trop facile). Et j’ai hâte de retrouver les élastiques adéquats pour faire un petit frère à mon SG préféré.

Les challenges futurs

Quand je pense à mes futures cousettes, j’ai bien sur des projets un peu techniques au programme. Mais au rayon des CHALLENGES couture, j’en ai identifié deux :

  1. Le blazer. Le vrai. Le parfais. Avec les mises en forme et la structuration du volume. Je rêve du blazer parfait qui serai mon compagnon de situation formelles ou classe pendant des années. J’ai déjà le tissu (un sergé léger que j’ai déjà cousu en pantalon et que je vous montre bientoooooot 🎉). Mais je sais que pour ce projet je veux avoir beaucoup de temps devant moi. Faire une toile. Adapter les mesures. Faire les mises en forme des tissus, etc. BREF, j’ai envie, mais j’ai quand même un peu peur…
  1. Le couture de la soie et des tissus « précieux ». J’ai dans mon stock de tissus quelques pépites textiles et notamment de très jolies soies. J’ai une peur panique de les coudre. De ne pas gérer la fluidité. De gâcher le tissu. De ne pas être à la hauteur au niveau des finitions. Et surtout de ne pas être assez précise. Mon gros challenge à venir technique est donc vraiment lié avec la précision de mes finitions et de mes coutures pour prendre plus confiance et me lancer le cœur (plus) léger dans la couture de mes pépites.
popeline coton bio GOTS liberty fleur blanche rose rouge Mars-ELLE

2- Les challenges couture générale

Dans cette seconde catégories (un peu fourre-tout), j’ai repris tous les challenges qui ne sont pas directement liés à la technique pure de couture. Mais comme vous allez le constater, la couture m’a amené beaucoup de challenges et ce n’est pas du tout fini.

Je me pose beaucoup de questions sur les deux challenges futurs pour lesquels j’ai encore beaucoup de mal…😱

Les challenges passés

La couture m’a amenée sur des chemins que je ne soupçonnais pas. Et avec cette évolution, j’ai aussi été confrontée à beaucoup de challenges. Quand je regarde dans le rétroviseur de ma MAC, je vois surtout les trois challenges suivants.

Ces problématiques ont très vite été de freins dans ma pratique de la couture. Je devais relever ces défis pour continuer à coudre.

  1. Mieux me connaître. Voilà un des très gros challenge que la couture m’a amené (et m’amène encore toujours) à relever. Connaître mon corps, mes courbes, mes variations de courbes, mais aussi mes envies. Je ne choisis plus des vêtements en magasins « simplement pour m’habiller ». Maintenant je me couds des vêtements pour qu’ils parlent pour moi. Pour me sentir confortable. Alignée. Aujourd’hui j’ai vraiment réfléchi aux formes que j’aime. Aux couleurs que je veux coudre. Aux fonctionnalités de mes vêtements. Parce que la couture m’a appris à mieux me connaître. #gratitude 🙏
voile coton bio robe tissu bio
  1. Prendre le temps de faire des finitions durables. Haaargh, j’ai longtemps regardé ce challenge avec un peu de dédain. Mais j’ai changé d’avis en voyant mes cousettes favorites se décomposer parce que je n’avais pas compris que l’intérieur compte autant que le look extérieur. Maintenant je prends le temps. Je me pose. Je réfléchi avant de coudre pour que les finitions soient aux petits oignons. Mais j’ai une confidence à vous faire… j’ai pu relever ce challenge plus facilement grâce à la précieuse aide de mon amie la surjeteuse.
  1. Mieux connaître mes tissus pour arrêter de faire des mauvais choix patron-tissu. Ce challenge-là a été un de mes tout premier. Après mon premier haut (un Top Sorbeto pour celles qui se souviennent #nostalgie) cousu dans un coton super rigide et qui me donnait l’impression de porter un gilet-par-balle-à-fleur😱 😂 🙈, je me suis vraiment penchée sur ce challenge couture. Et il ne me lâche plus. Je vous parle de certaines de mes erreurs dans le choix de mes tissus dans cet article. Heureusement, en connaissant mieux les tissus, je me trompe vraiment moins dans mes sélections ?

Les challenges futurs

Dans mes challenges futurs très généraux liés à la couture, j’ai moi-même été vraiment surprise des résultats de mon propre brainstorming (je pense que mon cerveau me cache parfois des choses…).

Mes deux grands challenges en couture généraux sont :

  1. Travailler plus sur la compatibilité entre mes cousettes. J’ai encore dans ma garde-robe quelques cousettes que j’adore mais que je ne porte que dans un ou deux looks précis. Mais je n’ai jamais vraiment pu me « conformer » aux approches de garde-robe capsule. Même si j’adore le résultat. Mon grand challenge est donc d’inventer ma propre stratégie pour avoir des cousettes qui se combinent vraiment bien entre elles.
  1. Coudre vraiment pour moi, et pas seulement pour Mars-Elle. Ce challenge-là, je ne l’ai pas vu venir. Mais depuis que j’ai lancé les tissus de Mars-Elle, je couds principalement pour montrer les possibilités de couture des nouveaux tissus. Et pour être honnête, je n’ai pas toujours besoin de ces vêtements. Alors, il faut que je trouve une meilleure balance entre le fait de coudre des vêtements dont j’ai vraiment besoin et les cousettes que je fais pour Mars-Elle. Ce challenge-là, je n’ai aucune idée de comment je vais le relever…😱
créatrice tissu biologique GOTS

Les références du GANG des couturières 

C’est déjà le quatrième et dernier épisode du GANG des couturières. Pour retrouver les derniers épisodes, ça se passe ici :

Et voici le tableau Pinterest avec toutes les participations :

Et les blogs des 12 autres bloggeuses du GANG d’origine ❤️:

Vous avez envie de publier sur votre blog vos challenges en couture ? passé et/ou présent et/ou futur ?

Alors n’oubliez pas de mettre un lien en commentaire vers votre article de blog. J’ai hâte de lire votre parcours de challenges couture qui j’en suis certaine est bien différent du mien !

Longue vie aux blogs couture !

Challenge couture tuto blog couture
Mars-Elle

Author Mars-Elle

More posts by Mars-Elle

Join the discussion 10 commentaires

  • Florence dit :

    Super, ton article! Je suis en train de rédiger le mien!
    Ton challenge “Mon grand challenge est donc d’inventer ma propre stratégie pour avoir des cousettes qui se combinent vraiment bien entre elles.” m’inspire à fond! Je suis super nulle pour les garde-robes capsule et autres tentatives de planification… mais je trouve que ma garde-robe commence à devenir plus harmonieuse donc je développe peut-être une stratégie à mon insu 😉

  • Francoise Witkowski dit :

    Si je peux me permettre un conseil pour la veste : ne pas opter pour du coton car ça ne tient pas très bien dans le temps et ça a tendance à marquer les bâtis . Le meilleur tissu pour ce genre de pièce c’est la laine, qui sera plus docile et facile à travailler, et qui aura une durabilité à l’échelle de la décade ou presque. Quels tissus choisir : du crêpe assez épais (400g le m/l), du grain de poudre pas facile à trouver, du satin ou du sergé de laine qui auront une bonne tenue, voire un tissu bouclé. Ces tissus sont assez chers mais vu l’investissement en temps de réalisation de ce genre de projet, ça vaut le coup d’investir. Ensuite, la toile est obligatoire et l’accompagnement est conseillé (voir chez Artesane pour des cours vidéo qui sont très bien). Enfin la doublure comptant autant que le tissu de dessus, comme je connais ton aversion pour les fibres artificielles (bemberg, cupro, ou autres), je te conseille la soie, le résultat est juste incroyable (voir Bennytex ou Tissus de rêve pour de la soie abordable). Pas de coton car ça ne glisse pas assez je trouve, et ça fait des volumes pas forcément heureux, sauf si la veste est très large. Dernier conseil : pour une première veste, il vaut mieux choisir un patron avec peu de pièces : le blazer Joe de readytosew ou la veste Naelle de C’est moi le patron me semblent des choix raisonnables. Bon courage Rebecca et si besoin d’autres conseils, n’hésite pas à me faire signe.

  • Anne Marie dit :

    Bonjour, je couds depuis longtemps , mais de façon réfléchie depuis 1 an environ .
    J’avais d’ailleurs pris la décision d’ouvrir un blog en parallèle afin de partager cette démarche .
    J’ai hélas trébuché en cours de route car blogger effectivement demande du temps et de la réflexion pour que ce soit intéressant pour tout le monde .
    J’ai par contre cousu, lentement mais sûrement ! ainsi que tricoté ,car pour une garde robe cousue main je trouve que les pièces tricotées main sont un complément nécessaire .
    J’ai une part de mes challenges qui correspondent aux vôtres : le jean , la lingerie et coudre les beaux tissus (dont un acheté chez vous magnifique ); et peut être relancer un blog car la retraite arrive !!
    Je vous remercie pour votre travail et votre partage ainsi que pour les références de blog .

    • Mars-Elle dit :

      Merci Anne-Marie pour ce super gentil commentaire. il n’est pas trop tard pour le blog, ça serai super d’avoir la couture et le tricot raconté sur votre blog! Belle fin de semaine.

  • Cecile dit :

    Bonjour,
    De beaux challenges et une belle èvolution. Ton articles sur les finitions pour des cousettes durables est comme une rèfèrence pour moi.
    Mes challenge passès:
    me lancer dans la confection de mes vêtements : fait
    Ne pas cèder aux sirènes de la mode, aux achats de “gadget” mais apprendre à faire moi meme comme à l’ancienne. Je me suis replongèe dans des livres “vintage” et appriss etapes par ètapes.
    Challenge à venir:
    -tracer et modifier mes patrons
    – Me pencher plus sur l’upcycling, un tresor dans mon placard est ma muse dans ce domaine. Une envie d’une garde robe plus durable.
    En rèsumè coudre moins mais mieux, dans tous les sens du mot.

    • Mars-Elle dit :

      Hello Cecile. Merci beaucoup pour ton message. ça me touche beaucoup! Coudre moins mais mieux, je pense que c’est aussi mon challenge en toile de fond de beaucoup de mes challenges. c’est une sortie d’objectif long therme. Je sens que j’avance vraiment. Mais je sens aussi que le chemin est long et autant apprécier le chemin ! sinon l’up’cycling, c’est vraiment qq chose que je fais assez peu… je crois que je n’ai pas encore trouvé la bonne porte d’entrée. ou alors j’aime trop les tissus ? (que je ne retrouve pas telquel dans les pièces a up’cycler?)

  • Claire-Marie @lespetitmoulin dit :

    Moi, j’ai une idée pour ton dernier objectif…. Il te suffit de trouver des testeuses tissus, qui auront envie de coudre tes tissus, mais en accord avec leurs besoins en terme de garde robe!
    😇
    Je dis ça, j’dis rien…..

    • Mars-Elle dit :

      Hello MarieClaire, c’est carrément une bonne idée. mais c’ets compliqué à mettre en oeuvre pour le moment… si j’étais plus organisée avec le temps entre la réception des tissus et le lancement, ça serait vraiment parfait!!! Mais c’est carrément la course à ce moment là. ET puis j’ai dejà travaillé avec des testeuses et le résultat est pas toujours au rendez vous (timing, qualité des photos, etc)… c’est dur d’être perfectionniste 😆🙈

  • Marine dit :

    Article super intéressant qui donne à réfléchir ! Mes plus beaux challenges techniques ont aussi été le jean Safran, le manteau Quart Coat (de Pauline Alice) et depuis la semaine dernière, la veste Saler (de Pauline Alice). Et c’est vrai qu’on se sent vraiment fière d’avoir cousu de telles pièces quand on les porte !
    En effet, ça ne doit pas être facile de gérer le besoin de couture pro / l’envie de couture perso. Peut-être se faire aider par d’autres couturières pour la couture de mise en valeur des tissus ?!
    À bientot !

    • Mars-Elle dit :

      Hello Marine,
      Hooo la veste Saler, ça ressemble bien à mon challenge de Blazer ça !! Oui, ça serai bien de pouvoir déléguer une partie de la couture pour Mars-Elle. Mais j’ai bien souvent une contrainte de planning qui peut être compliquée a gérer. Mais je vais y penser. Je pense que je dois commencer à mettre des stratégies en place 😉

Laissez un commentaire

✄ Envie de Vraiment comprendre vos tissus ? 

➨ Demandez vos 10 fiches gratuites pour ENFIN comprendre tous les secrets de vos tissus et ne plus vous tromper :