0

Oui, je n’ai pas peur. Aujourd’hui j’aborde frontalement un sujet un peu tabou mais qui, avouons le, est souvent un problème : les prix des tissus bio !

Le tissu bio : le prix est il justifié ?

Mais pour répondre à cette question épineuse du cout des tissus biologiques, observons de façon un peu schématique le fil de l’évolution de la production textile.

Attention, je vais volontairement prendre quelques raccourcis dans les grandes étapes de développement de la filière pour vous éviter de lire une étude de 73 pages sur le sujet….

tissu bio mieux comprendre le cout et les impact écologiques

Remontons dans un monde ou la production du textile se fait plus localement, avec les moyens de productions et des cultures traditionnelles. A cette époque, le concept de production «  biologique » n’existe pas.

Et pour cause, toute la production textile est biologique par défaut : de la culture à la teinture végétale, le procédé complet est généralement respectueux des ressources et de l’environnement. Cependant, les conditions de production ne sont pas toujours respectueuses des travailleurs. Ce n’est pas non plus un monde des Bisounours…

Les révolutions textiles : la machine à vapeur et les teintures textiles

Ce monde de production textile principalement structuré en petites entités artisanales va exploser :

  • 💥une première fois à la fin du 18 ième siècle avec l’industrialisation (la machine à vapeur arrive dans un nuage de fumée)
  • 💥et à la fin du 19 ieme siècle avec les découvertes dans l’univers de la chimie.

Les ateliers de filages et de tissage disparaissent au profit d’usines de production. Les teintures végétales se transforment en teintures synthétiques. Le tout sans prendre garde aux conséquences sur la pollution de l’air et des rivières.

tissu biologique et analyse du prix

  • Les couts de production en masse diminuent.
  • Les prix de vente diminuent.
  • Et les quantités commencent à augmenter.
  • Le travail des hommes et femmes évolue aussi: il faut de moins en moins de main-d’œuvre non-qualifiée pour produire les mêmes quantités de tissu et de vêtement.

🌈C’est le rêve du progrès technologique qui libère l’Homme du travail manuel.

Les révolutions textiles : l’agrochimie et les fibres textiles synthétiques

Avec le XX ième siècle, la cadence des révolutions s’accélère :

  • 💥les innovations agricoles et chimiques apportent en vrac les OGM, les pesticides et les engrais chimiques.
  • 💥Les innovations chimiques sont aussi en développement permanent et les tissus synthétiques inondent littéralement nos garde-robes en quelques décennies.

Ces révolutions se font sans se soucier de l’impact sur la pollution des terres et des eaux.

Les industries et les consommateurs sont particulièrement heureux de pouvoir acheter plus, beaucoup plus, pour moins cher, beaucoup moins cher.

analyse tissu bio et prix

🌈C’est le nouveau rêve du progrès technologique et de la consommation qui amènent le plaisir et le bonheur.

Les révolutions textiles : La mondialisation

Finalement, la machine s’emballe. Pour produire plus et encore moins cher, les productions s’exportent. 

D’abord timidement dans des pays limitrophes moins « développés ». Et puis de plus en plus loin. Aujourd’hui, de pays en pays, de continent en continent, les chaines de production sont tellement longues que certains vêtements ou tissus font deux fois le tour du monde avant d’arriver dans les mains des consommateurs, nos mains.

L’industrie utilise la main d’œuvre payée à bas cout dans des pays lointains pour faire encore descendre les prix. C’est la valse de la délocalisation et de la mondialisation qui bat un tempo de plus en plus effréné.

Les consommateurs sont ravis d’acheter un t-shirt à 10 euro, ou même parfois à 5 euro pour le porter deux ou trois fois. 😱

De son coté, le monde industriel est en recherche perpétuelle d’inventions techniques et technologiques pour :

  • faciliter la production.
  • faire descendre les prix et vendre plus.

développement durable analyse monde textile challenges défis problèmes

Le tissu conventionnel : le réveil des consciences?

Et un matin, nous nous réveillons avec la “gueule de bois”. Le 24 avril 2013 le Rana Plaza s’effondre. 1134 personnes meurent et plus de 2500 personnes sont blessées.

Ce matin là, beaucoup de personnes se sont levées avec un gout désagréable dans la bouche.

Est ce vrai ? Les vêtements qui nous rendent belles et confiantes sont-ils produits dans des conditions proches de l’esclavagisme à l’autre bout du monde ?

Sur un autre front, les rapports du GIEC se suivent et les conclusions deviennent de plus en plus alarmantes. + 1,5°C, qui dit mieux ?

Ces dernières années ont été riches en prise de conscience de toutes parts. Et grâce au travail des journalistes d’investigation et des rapports d’experts, le voile est aussi levé sur l’impact réel de l’industrie textile.

  • Le monde textile se réveille enfin.
  • Des marques durables et éthiques commencent à apparaitre.
  • Une partie de la filière est prête à réfléchir et à remettre en question les systèmes de production.
  • Les certifications bio, durables éthiques sont là pour encadrer les productions textiles et pour recadrer (ou encourager pour certaines certifications) le greenwashing.

Mais au milieu de cette nouvelle révolution, un commentaire revient très souvent sur les lèvres des consommateurs : « Oui, ok, mais c’est cher ».😫

réfélxions sur les tissus biologiques et le prix

Production textile bio : les vraies conséquences

Oui le tissu bio est plus cher.

Les vêtements durables sont plus chers.

Et c’est 100% normal.

En effet beaucoup des leviers de développement et de progrès de l’industrie textile ont été mis en œuvre pour faire descendre les couts. Il est donc normal, si ces leviers sont polluants, que la production durable soit plus couteuse.

Du moins sur le court terme.

En effet, les couts de production de l’industrie textile classique ne prennent pas en compte les couts indirects liés à la pollution générée.

Un exemple parmi des milliers :

La culture du coton intensive conventionnelle consomme énormément d’eau. Au fil des années, la mer d’Arral a été presque entièrement asséchée par l’irrigation à très grande échelle des cultures de coton. Il en a résulté une désertification de la zone et la perte d’un écosystème entier. Plus de nourriture (pèche, culture, etc), plus de travail, plus vie. Et ces pertes incroyables ne sont pas du tout prises en compte dans le prix du coton. L’industrie cotonnière continuera à produire du coton à bas cout tant qu’il y restera une goutte d’eau à puiser et ensuite elle ira consommer les ressources ailleurs. (pour en savoir plus sur ce sujet)

Et ces couts indirects peuvent être potentiellement très très élevés sur le long terme (les couts liés à la santé ou aux changements climatiques).

Conclusion : comprendre pour mieux consommer

Mon analyse se veut rapide et facile à comprendre. J’ai volontairement grossi le trait.

Mais attention, ne vous m’éprenez pas ! En militant pour une production textile bio, je ne prône pas un retour en 1573… (même si j’aimerai beaucoup me déplacer uniquement à pied ou à cheval).

Parce que le progrès n’est pas mauvais en soi !

Aujourd’hui les consciences s’ouvrent. Et la conscience couplée à la technologie est une première réponse constructive et durable que la filière textile peut apporter au monde. Nous sommes comme des adultes qui prennent conscience de leurs actions d’adolescent et qui doivent les assumer. Mais entre-temps nous avons acquis des nouveaux outils. (Dommage pour le retour anticipé au moyen-âge😜)

Blog couture magie tuto facile Mars-ELLE

Nous pouvons aujourd’hui regarder droit dans les yeux les conséquences des révolutions précédentes en nous informant sur le réel impact de notre système de production et de consommation.

Et s’informer c’est aussi comprendre que nous avons été habitués à consommer des tissus et des vêtements qui sont beaucoup trop bon marché.

Alors toujours trop cher les tissus bio et les vêtements durables ?

Pour aller plus loin (et un peu plus en détail), je vous recommande :

blog couture gang de blog Mars-ELLE

Mars-Elle

Author Mars-Elle

More posts by Mars-Elle

Laissez un commentaire

✄ Envie de Vraiment comprendre vos tissus ? 

➨ Demandez vos 10 fiches gratuites pour ENFIN comprendre tous les secrets de vos tissus et ne plus vous tromper :

✄ Mars-ELLE est toujours au taquet, avec toutes les normes de sécurité. Et la Poste fait son possible pour vous livrer ☀