0

 

Histoire du lin : un tissu écologique qui traverse les époques

 

Le lin est une fibre naturelle utilisée depuis très longtemps pour la fabrication de tissus. Les momies de l’Égypte ancienne (3.000 Av J.C.) étaient déjà emballées dans des bandelettes de lin. Ce sont les Phéniciens qui apportent le lin d’Égypte vers l’Europe, il sera ensuite adopté par les Grecs et puis par les Romains.

 

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture

 

La culture du lin s’adapte particulièrement bien à nos latitudes. Il est cultivé sans pesticides ni engrais à une époque où la culture bio est la seule option possible.

 

Le lin permet de tisser des étoffes solides. Il est d’abord utilisé pour fabriquer des vêtements de travail pour l’agriculture et on en fait aussi les voiles des bateaux mais il devient très vite un tissu fin et noble. Le lin est décliné en dentelles, en linge fin de maison, en chapeaux, etc. La tapisserie de Bayeux est probablement la plus célèbre pièce de lin ; cette tapisserie médiévale témoigne de la richesse des savoir-faire de l’époque.

 

Le lin est le tissu le plus utilisé en Europe, avec la toile de laine, ce jusqu’au 19ème siècle.

 

 

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture

 

Son utilisation décline rapidement avec l’arrivée massive du coton importé d’Inde et des Amériques ; le coton séduit par sa douceur et par sa facilité d’entretien. La culture du lin en Europe disparaît presque totalement quand arrivent les « miraculeux » textiles synthétiques dans les années 1960.

 

Aujourd’hui le lin revit une nouvelle jeunesse. En effet, la demande des consommateurs change et l’intérêt pour les produits eco-responsables et durables permet au lin de revenir sur le devant de la scène. Cette nouvelle mode se veut confortable, solide, intemporelle, facile à porter et faite de fibres écologiques produites de manière responsable.

 

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture

Le lin redevient tendance , même sur Instagram !

 

Culture du lin : de la plante au tissu

 

Le lin européen est cultivé principalement en France, Belgique et aux Pays-Bas (entre Caen et Amsterdam). Il est aussi cultivé en Russie (dans les pays de l’ex-URSS), en Chine et en Égypte.

 

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture carte

Carte de production et de filature (source : Master of Linen )

 

Le lin ne peut être cultivé de manière intensive, d’une part pour éviter d’épuiser les terres et d’autre part pour éviter le développement de parasites qui lui sont spécifiques. La rotation des cultures de lin sur une même parcelle suit un cycle de 5 à 7 ans.

 

Dans ces conditions, il ne nécessite pas de pesticides chimiques et sous nos latitudes, le lin pousse avec très peu d’engrais et sans aucun apport d’eau supplémentaire. Cependant, cette culture est très délicate, particulièrement sensible à l’humidité elle est donc très dépendante de la météo.

Le lin aime les faibles amplitudes thermiques et l’humidité, c’est une plante de climat tempéré, c’est essentiel pour son rouissage.

 

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture

Ce n’est pas de la coupe, mais bien de l’arrachage des plants de lin qui sont étendus pour l’étape naturelle du rouissage.

 

La pousse du lin prend environ 3 mois. Au plus fort de sa floraison, les champs de lin se parent d’un doux bleu qui vient colorer le vert léger de la plante. La fibre qui est utilisée pour faire les tissus se trouve dans la longue tige de la plante. Environ un mois après la floraison, les plantes sont arrachées (pour préserver la longueur des fibres) et déposées à même le sol en andins, c’est le rouissage.

 

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture

Un cycle de culture du lin dépendant de la météo.

 

Ce sont la pluie, l’humidité du sol et de l’air qui vont permettre aux 215 espèces de champignons et 95 espèces de bactéries naturelles de faire leur travail. Ces micro-organismes éliminent la pectose, ciment naturel qui lie les faisceaux de fibres au reste de la tige. Le rouissage est une opération naturelle mais complexe et délicate. Le rôle du liniculteur est primordial pour la suite de la préparation des fibres.

 

Lorsque le rouissage est bien homogène, les plants sont ramassés et les fibres sont séparées des tiges pour être transformées en fil, puis en tissu grâce à des traitements purement mécaniques.

 

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture

La fibre du lin, après le rouissage et la séparation mécanique des tiges

 

Le lin est une plante qualifiée de « zéro déchet » puisque chaque partie peut être utilisée :

 

  • Les graines pour faire de l’huile de lin (peinture) et de la farine de lin (alimentation du bétail)
  • Les fibres courtes sont utilisées dans la matelasserie,
  • Les fibres longues sont utilisées pour le textile,
  • Le bois des tiges est utilisé pour des applications de litière et de chauffage,
  • Les poussières et autres résidus sont finalement compostés.

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture

L’impact écologique du lin

 

Vous l’avez compris, les méthodes de culture et de transformation de la fibre font du lin un tissu intrinsèquement écologique.

 

  • Sa culture ne demande pas d’eau supplémentaire, peu d’engrais, pas ou peu de pesticides,
  • La plante est cultivée proche de chez nous, dans nos campagnes d’Europe centrale ; il n’y a donc pas de transport depuis des pays lointains,
  • Le traitement des fibres est un traitement purement mécanique (aucun produit chimique) et qui utilise peu d’eau et d’énergie.

 

Bref, le lin c’est le Graal ultime de la fibre écologique et durable.

 

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture

Un ciel bleu comme un champs de Lin 🙂

 

MAIS…

 

Depuis le renouveau du lin, justement plébiscité pour ses qualités écologiques, la demande s’est développée fortement. Cette croissance rapide a entrainé le déplacement des étapes de filage et de tissage en Chine.

 

Délocaliser ce travail à l’autre bout du monde, pour des raisons de coût, c’est augmenter l’impact écologique de la chaine de fabrication et grever le lin d’un impact environnemental dont il n’a nul besoin.

 

Le lin est aussi, malheureusement, de plus en plus utilisé comme un « faire-valoir » textile et comme atout marketing. L’origine naturelle et durable du lin est utilisée pour valoriser des tissus faits de fibre mélangées : lin-coton, lin- viscose, ou encore lin et fibres synthétiques. Le mélange de fibres de qualités différentes au sein d’un même tissu rendent ce tissu impropre au recyclage. Les tissus faits de lin mélangé perdent donc leur caractère durable (voir cet article sur le recyclage textile pour plus d’information).

 

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture

Le lin bio : un renouveau en France

 

Le tissu de lin certifié bio commence à se répandre pour répondre à la demande croissante de fibres écologiques. Le lin bio est issu d’une culture 100% écologique qui garanti une fibre cultivée et traitée sans aucun produit chimique.

 

A l’heure actuelle, moins d’un demi-pourcent de la production de lin en Europe est certifiée Bio (GOTS). Mais ce marché va rapidement se développer pour répondre à la demande croissante. En Novembre 2018, le fil de lin certifié bio était en rupture de stock ; de quoi stimuler les producteurs existants à se former à la culture bio du lin.

 

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture

 

Pour adapter l’offre à la demande, les marques, les distributeurs, les organismes de certification et les agriculteurs travaillent ensemble pour structurer et développer cette nouvelle filière du lin bio.

 

Il faut pourtant rester attentif à ce développement et favoriser l’action locale. Pour l’instant, cette filière se structure en France et notamment en Normandie. Mais, lorsque le marché sera plus mature, il faut craindre que les fibres bio cultivées en Europe soient filées, tissées et teintes dans des usines chinoises certifiées GOTS. Le produit final, quoique certifié GOTS, aura pourtant parcouru quelques milliers de kilomètres aux frais de notre belle planète !

 

lin oeko tex vendu au mètre mars-elle couture

Ramassage de andins et entrepôt avant traitement mécanique : séparation, filage et tissage.

 

Vous trouverez des informations détaillées dans cet article pour mieux comprendre les certifications textiles.

 

La filière du lin bio se développe, gardons là européenne : un consommateur averti en vaut mille !

 

Le lin Oeko-tex de Mars-ELLE

 

La nouvelle collection de toile de Lin uni de Mars-ELLE va bientôt sortir.

Mais en attendant, je peux déjà vous en dire un peu plus sur ces tissus.

La mini collection de toiles de lin de Mars-ELLE est totalement européenne. Le lin a été cultivé, filé, tissé et teint en Europe. Par ailleurs, cette collection est certifiée Oeko-tex, ce qui signifie que le produit fini ne contient aucun pesticide ou produit chimiques d’aucune sorte (mieux comprendre la certification Oeko-Tex)

 

lin oekotex vendu au mètre mars-elle tissu bio naturel non teint beige écru

Bientôt sur le shop de Mars-ELLE

 

C’est un tissu solide, durable et à faible impact environnemental.

 

Pour ne pas manquer le lancement, inscrivez-vous à la Newsletter de Mars-ELLE et recevez les fiches techniques pour mieux comprendre les tissus!

 

 

 

Crédit photo et carte: Master of linen

Mars-Elle

Author Mars-Elle

More posts by Mars-Elle

Join the discussion 9 commentaires

  • Lisa dit :

    Merci Mars-Elle pour cet article très détaillé qui a certainement demandé beaucoup de recherches ! J’ai personnellement un rapport compliqué avec le lin : je l’adore mais je déteste le fait qu’il est toujours froissé… Existe-t-il un traitement écologique ou une astuce pour y remédier ?

    • Mars-Elle dit :

      Hello Lisa, c’est vrai que le lin n’est pas simple. Il va se détendre au fil des lavage. Mais par contre, il va continuer à se froisser, c’est certain. Je privilégie les coupes qui justement ne sont pas trop sujette au « froissage ». Par exemple des coupes pas trop amples. Ma petite astuce (qui n’en est pas vraiment une…) pour limiter le repassage est de sortir le linge de la machine à lessiver directement à la fin du sechage. C’est les moments d’attente dans la machine qui marque vraiment les plis. Mais je n’ai pas d’astuces pour les vêtements portés, si ce n’est de choisir des coupes qui par essence ne vont pas trop froisser. Par exemple, une chemise ample, vas plus froisser qu’une chemise un peu plus ajustée.

  • Mayana dit :

    J’aime beaucoup vos articles mais là j’ai vraiment été gênée par le pavé « envie de tout connaître de vos tissus » qui reste à l’écran sur la moitié de celui-ci et pas de croix pour l’enlever.
    Mayana

    • Mars-Elle dit :

      Bonjour Mayana, Normalement il y a une croix en haut à droite pour fermer la fenêtre. De plus la fenêtre n’est paramètrée que pour s’ouvrir une seule fois. Je vais de ce pas vérifier les paramètres de cette fenêtre. Merci pour cette information. Le but n’est certainement pas de gêner votre lecture !

  • Aude dit :

    Superbe article !! Merci pour toutes ces informations. Continuons à promouvoir la culture textile bio et locale.

  • Flo dit :

    Wouhou!!! (pour le lin Mars-Elle)

Laissez un commentaire