0

Cette maxi-dress, j’en rêve depuis des lustres.

Et comme la nouvelle collection des voiles de coton bio a été vraiment looooongue à voir le jour, j’ai eu beaucoup de temps pour imaginer, rêver, changer d’avis et dessiner en songe ma robe longue parfaite.

Évidemment, la couture ne s’est pas passée comme prévu, et la robe longue… n’est toujours pas longue !😱

Pour le moment je vous propose de l’appeler ma « presque-maxi-dress ».

Mais commençons par le commencement.

Les exigences du cousu-main

Personnellement si je couds c’est pour avoir EXACTEMENT le vêtement qui me fait rêver.

Pas celui que porte ma copine.

Pas celui que je vois dans les magazines.

Pas celui qui correspond à la dernière sortie du dernier patron tendance.

Mais bien le vêtement qui correspond 100% à mon style vestimentaire, à mon style de vie et à mes goûts.

Et cette « presque-maxi-dress «  néchappe pas à cette envie. Je n’ai pas beaucoup de robes dans ma garde-robe. Je ne porte pas beaucoup de robes et donc je ne couds pas beaucoup de robes.

#logiquejusquedanslacouture 🤪

voile coton bio robe tissu bio

Et comme je couds si peu souvent des robes, j’avais envie que cette exception soit parfaite.

Parfaite selon mes critères !

Et mes critères sont assez précis :

  • 1 : Les épaules Kimono. J’aime ce style un peu moins strict que les manches classiques. Et de mon côté, impossible de ne pas avoir les épaules couvertes en été (ma peau n’est pas pote avec le soleil).
  • 2 : Une taille marquée… mais confortable. Cette idée était belle et bien vissée dans mon cerveau. Je voulais que cette cousette soit 100% confortable et pas étriquée. Le genre de vêtement ou on se sent super canon avant, mais surtout après, avoir craqué sur la fondue au fromage ! Bref, je ne voulais pas entendre parler de fermeture éclair ou de boutons. J’avais envie d’élastique.
  • 3 : Un décolleté. Parce que bon, je trouve ça sympa.

Oui, les critères sont assez précis. Mais c’est aussi ça le pouvoir de la couture. C’est de donner vie à nos envies, mêmes précises.

couture robe tissu bio
Le dos élastiqué tout confort de la robe.

Le patron de robe n’est pas un patron de robe

Alors, je vais tout de suite casser le suspense, mais le patron de cette robe n’existe pas. Heureusement, je suis tombée sur le patron de ce top Angy de Clematisse Pattern. Et j’y ai tout de suite vu les lignes principales de ma future robe.

Ce patron rassemble tous mes critères (à par la cascade de fronces bien sûr 🤪).

  • Ce que j’aime c’est la grande ceinture sur le ventre (effet taille de guêpe)
  • Avec un dos élastiqué (effet confort à l’épreuve de la fondue au fromage)
  • Protection de soleil avec les épaules Kimono (tout en assurant la ventilation interne en été)
  • Et décolleté comme j’aime bien !

Bref, Angy est une base parfaite pour ma « presque-maxi-dress ».

robe couture tuto été tissu bio
Taille de guêpe… ou presque ! Vive les élastiques.

Je l’ai pourtant un peu modifié :

  1. J’ai repris 2 centimètres à gauche et à droite pour marquer un peu plus la taille.
  2. J’ai retranché 3 centimètres à la version courte du top pour tomber plus proche de ma taille naturelle.
  3. J’ai doublé le dos du top pour pouvoir cacher les élastiques en caoutchouc. C’était les seuls élastiques que j’avais en stock (normalement pour coudre de des maillots de bain, je n’avais que ça en stock 😝).
  4. Et surtout j’ai ajouté la jupe en fronce. La première basque est de 28 cm sur 1 m 40. La seconde basque est de 28 cm sur 2 m 80. En tout c’est un coupon de tissu de moins de 90 cm pour faire cette jupe.

L’échec de la couture de Maxi-dress

Vous avez compris, les fronces ont eu raison de mon rêve de robe longue et bohême. Disons qu’après avoir faire plus de 4 m de fronces je ne me voyais pas du tout rempiler pour 5 ou 6 m supplémentaires !

Même avec mon petit truc pour faciliter la couture des fronces. C’est vraiment étonnant, parce que cette technique de “pré-fronçage est facile à faire et pourtant très peu connue (je vous l’explique ici)

Heureusement, elle me va très bien comme ça.

Et au moins elle ne restera pas comme un OVNI couture dans mon atelier en attendant que je retrouve le mojo de la fronce qui s’est enfuit sur un autre continent….

Rien ne m’empêche dans le futur de reprendre ma robe et de lui rajouter cette fameuse rangée de fronces supplémentaires.

couture robe été tissu bio

Mais à ce stade, j’ai beaucoup de doutes ! 

Haaaa, ces fronces nous en font vraiment voir de toutes les couleurs. Et vu nos discussions sur Insta, je sais bien que je ne suis la seule à souffrir rien qu’à la vue des fronces….

Je ne comprends toujours pas pourquoi les fronces sont légion sur les tutos ou patrons pour débutantes en couture. Oui, ça règle beaucoup de problèmes d’ajustements morphologiques. Mais d’autre part, c’est la recette idéale pour faire un effet repoussoir aux néophytes qui associent coudre avec bataille de fronces !

Il n’y a que moi qui suis de cet avis ? 🧐

Dites moi en commentaires si vous êtes aussi de la team “intolérantes aux fronces” , ça m’intéresse !

Doublure ou pas doublure ?

Continuons sur la question existentielle suivante lorsqu’on se couds une robe dans un tissu léger, faut-il coudre une Doublure ou pas de doublure ?

Pour cette couture, je me la suis jouée « Tom Cruise » pour réaliser mes cascades sans doublure 😂. Et ça fonctionne parfaitement. Le tissu est certes très léger, mais il est foncé et le paquet de fronces ajoute assez de tissu et de matière pour protéger mon intégrité. 

voile coton bio robe tissu bio
Au plus fort du contre jour, lorsque que je fais ma “Tom Cruise ” sans doublure…. Même pas peur 😂

Mais quand mon côté « Tom Cruise » n’est pas suffisant et que la doublure est effectivement nécessaire (pour d’autre cousette), j’ai une technique simple et imparable pour éviter de me prendre la tête avec la couture d’une doublure :

J’utilise TOUJOURS la même doublure.

J’ai un fond de robe « type nuisette » couleur chair (que j’ai depuis…. Loooontemps) et un fond de jupe que j’ai cousu avec le jersey camel.

  • Ça va avec tout.
  • Ça ne se voit pas.
  • Et ça évite les scènes indécentes.

Bref, le vrai travail de la doublure, mais sans le travail compliqué de la couture.

Avez vous déjà pensé à coudre un fond de robe ou un fond de jupe pour vous faciliter la vie ?

📌

Psssst: Envie de garder cet article sous la main ou de le partager ? Alors, épingle-le sur Pinterest   

📌
tuto robe couture tissu bio
Mars-Elle

Author Mars-Elle

More posts by Mars-Elle

Join the discussion 12 commentaires

  • Cecile dit :

    Belle robe!
    je me retriuve bcp quand tu dis que c’est pas une robe ” à la mode” mais une crèation à partir d’un haut.
    C’est ce que j’aime dans la couture: explorer modifier, ne pas suivre à la lettre un patron.
    En ce moment mon truc c’est analyser mes vetements pour m’en servir de patron.
    Pour la question sur les fronces, j’avoue que c’est un peu ce qui repousse. J’y vais par ètape pour les volumes. Je commmence tout juste à rèussir mes pinces.
    Ton astuce sur les “fond de robe” m’intrigue. As tu un tuto sur le sujet.
    J’avoue que coudre les doublures me rebute un peu.

  • Marie dit :

    C’est marrant les fronces ça ne m’a jamais rebuté… Mais en même temps j’en fais pas beaucoup, car je n’aime pas forcément les vêtements froncés héhé. Ce que j’aime le moins faire perso, c’est les ourlets, surtout l’étape repli de x cm repassage deuxième repli de x cm… ça j’y perds un temps fou pour que ce soit le mieux possible. Et ça m’énerve de perdre mon précieux temps couture sur ça… Les fronces, une fois bien installée, à répartir les plis, c’est presque méditatif.

  • mayana dit :

    Cette robe est magnifique.
    Vu ma morphologie très peu de fronces juste un peu pour absorber une légère ampleur
    Par contre un léger souci pour moi je n’arrive jamais à fixer la largeur exacte même en enroulant le fil autour d’une épingle il y a toujours un petit décalage à l’arrivée grrrr….et sur une encolure c’est juste pénible.

  • La Gauchère dit :

    Waouh! Elle est belle! Et non les fronces ne sont pas vraiment un soucis. Je me prépare psychologiquement avant! Principalement parce que c’est looooong, et que je veux toujours que ce soit fini avant d’avoir commencé! Bonne vacances!

  • Juliette dit :

    Super cette robe ! J’aimerais bien connaître ta technique et tes tissus pour les doublures 😉

  • Francoise W. dit :

    Ah les fronces et les froufrous, c’est tellement féminin…mais je suis d’accord, c’est assez galère à réaliser, surtout ‘à la main’. As-tu pensé au pied fronceur ? c’est un petit outil pas très cher qui fait le job et qui facilite clairement les fronces. Après c’est vrai que c’est l’assemblage au vetement qui est l’épreuve ultime, ces couches de tissus qui partent dans tous les sens… à part batir serré, je n’ai pas trouvé l’arme ultime pour se faciliter la tâche. Quant aux fonds de robe, j’avoue que j’évite, car je ne suis pas à l’aise avec ces couches en plus, fussent-elle en jersey, question d’habitude sans doute, du coup, j’évite de coudre des tissus transparents ou alors c’est à dessein, pour montrer un peu de lingerie…
    En tout cas, bravo pour le patronage et la réalisation, c’est vraiment très joli.

  • Dom dit :

    Bonjour ! Très jolie adaptation, et joliment portée ..
    Jamais de fronces pour moi,elles me transportent illico au pays des bibendums!
    Je pratique le fond de robe en cas de transparence non assumée, tissu “qui gratte” etc,mais pourriez vous en dire un peu plus sur le “fond de jupe en jersey” ? Simple adaptation d’une sorte de doublure,ou bien ?
    Le fond de robe pour moi fait le job pour tout !
    Merci !

  • Marité dit :

    Oui je déteste les fronces mais depuis que j’ai ma Babylock et son pied fronceur ça n’est plus un obstacle. Avec ce pied je pose et je fronce en même temps le volant à froncer sur le volant du dessus et sur la taille, ça se fait quasiment tout seul et très vite.
    Quant à la doublure/fond de robe, Maison fauve a justement sorti un patron pas cher pour cet usage, je ne l’ai pas encore acheté mais je vais sans doute le faire.
    Je regrette bien de ne pas voir ta robe rêvée pleine de fronces et d’ampleur, courage !!!

  • Laurence dit :

    Bonjour,
    Je la trouve également très jolie cette robe. Il faut dire que le mannequin est pas mal non plus !
    Concernant les fronces, voici ce que j’ai appris à l’école, il y a plus de 40 ans maintenant 🙁
    A l’époque, nous préparions les fronces à la main en effectuant des petits points à l’aiguille de part et d’autre de la ligne de la future couture. Ensuite, on fronce la pièce avec les 2 fils en répartissant les fronces comme souhaité puis on assemble les 2 pièces à coudre et on coud entre les 2 fils de fronce côté fronce pour bien contrôler la couture. Bien sûr, il faut bâtir avec un fil de bâti pour que les 2 lignes de couture soient bien positionnées.
    Vous pensez bien que préparer plusieurs mètres de tissus à la main prend énormément de temps. J’ai remplacé la préparation à la main par une double piqûre de point droit à la machine en déréglant la pression du fil pour pouvoir tirer sur un fil et froncer le tissu. Lorsque la couture est terminée, on enlève les fils de fronce.
    J’utilise cette méthode depuis toutes ces années sans jamais aucune mauvaise surprise.

  • Les fronces brrrr, j’arrive jamais à en faire quelque chose de vraiment joli, même si c’est pratique pour donner du volume. Bref.
    et oui oui, j’y ai pensé au fond de robe. Souvent. Très souvent. De là à dire que je me le sois cousu 🤣🤣🤣 mais oui, ce serait vraiment un point à perfectionner dans ma garde-robe!!!
    Quoiqu’il en soit, le super pouvoir de la couture a encore résonné chez toi, cette robe est très jolie et correspond à tous tes critères (moins la longueur mais… je compatis tellement).

  • nabelmumu dit :

    Elle est très belle cette robe ! J’aime beaucoup ce tissu pour lequel je viens d’ailleurs de craquer.
    Et je suis d’accord, les fronces, c’est le mal !

    • Mars-Elle dit :

      Merci beaucoup Annabelle. Oui, les fronces c’est le mal. j’ai beaucoup de respect pour les débutantes en couture qui passent par la et qui s’accrochent quand meme 😉 !

Laissez un commentaire

✄ Envie de Vraiment comprendre vos tissus ? 

➨ Demandez vos 10 fiches gratuites pour ENFIN comprendre tous les secrets de vos tissus et ne plus vous tromper :