was successfully added to your cart.

Il y a peu, vous avez fait la découverte de la toute nouvelle marque de tissu biologique Mars-ELLE. Pourtant, en coulisse, le travail bat son plein depuis des mois ! Entre excitation et stress, je vous emmène aujourd’hui dans les montagnes russes des grandes étapes de préparation de ce nouveau projet !

La genèse du projet : longue réflexion

Le projet de Mars-ELLE attendait son heure dans un coin de ma tête depuis des mois, voire des années. J’ai dans un premier temps essayé de faire du débroussaillage de projet. Mais sans réel entrain, Mars-ELLE attendait l’alignement parfait des étoiles pour franchement se lancer. Le projet en apparente stagnation murissait tranquillement dans ma tête.

Pendant toute cette période de réflexion, je culpabilisais un peu de ne pas prendre le temps pour me former ou pour commencer à défricher le travail.

Avec le recul, je comprends aujourd’hui que ce temps n’était absolument pas du temps perdu. Il m’a permis de construire le socle de valeurs de Mars-ELLE. Cette réflexion en toile de fond a clarifié mes envies et a solidifié mon lien personnel avec le projet.

Mars-ELLE, c’est l’envie d’écouter mon intuition et de prendre le temps de lui faire pleinement confiance.

Le temps de réflexion personnel a toujours été un élément essentiel de mon processus créatif. Dans mes projets couture, je vous parlais de ma « machine-à-lessiver-mentale » ou du temps de « macération des idées ». C’est exactement le même processus que j’ai suivi pour ce nouveau projet de vie.

Mars-ELLE Tissu biologique

Je ne vous parle pas de « réfléchir » formellement mais bien de « penser » presque de façon méditative. Cet état me donne accès à mon intuition. Mais attention, ce n’est pas un accès sur commande. Je dois laisser aller et venir mes pensées jusqu’au « clic » qui démêle finalement la problématique. A ce moment, tout devient naturel et évident.

Je le connais bien ce processus. Je sais qu’il peut prendre du temps. Je sais qu’il doit prendre du temps. Mais je sais aussi que jamais je ne regrette la conclusion et le chemin créatif qui en découle. Ça me demande du temps, mais par ailleurs, je ne dois pas véritablement prendre de décision, simplement nourrir mon intuition et l’écouter.

Démarrage explosif

Le jour où mon intuition a parlé, j’ai posé les actions pour me donner les moyens de vivre Mars-ELLE pleinement. Le top départ était donné. Ce jour-là, je me suis fait couper 28 centimètres de cheveux pour les donner à une association. Je voulais marquer symboliquement ce changement de vie par un changement de tête. Mais ce jour-là je me suis aussi fracturé le tibia gauche. L’alignement des étoiles vous disais-je !

Cette contrariété osseuse n’a nullement impacté mon énergie toute focalisée sur la première étape du projet : dessiner les motifs.

Création textile

Les choix de la gamme de couleurs et du thème de la collection se sont construits en parallèle. Très vite j’ai voulu tester les motifs en réel, sur du tissu. Un écran d’ordinateur, c’est tellement éloigné d’un morceau de tissu. J’avais besoin de tâter de la maille pour visualiser mes choix de design.

De façon complètement fortuite, j’ai trouvé un imprimeur local qui produit des quantités suffisamment petites pour ne pas me ruiner en tests. Il m’a vu débarquer très régulièrement dans ses bureaux pour discuter d’ajustement de couleurs, de détails de motifs et de réglages d’imprimante.

 

Finalement pour valider mon travail, j’ai commandé dix mètres de tissu sur lesquels sont agencés près d’une quarantaine de motifs. Je ne vous raconte pas ma tête quand on m’a livré dix mètres de lycra ! Oups… Problème de communication.

Mais l’impression des couleurs et des motifs sur du lycra ou sur du coton, vous comprenez bien que ça n’a rien de comparable. Voilà comment je me retrouve avec dix mètres de lycra imprimés Mars-ELLE. Si les journées faisaient 48h, je me lancerais dans une marque éphémère de maillots de bain !

Blague à part, j’ai de suite relancé l’impression des dix mètres sur du jersey. Etape nécessaire pour évaluer les dernières retouches pour mes motifs. Et pour finalement établir ma sélection finale.

Le choix difficile

Lorsque j’ai finalement reçu les dix mètres de jersey imprimés avec près de quarante motifs, je ne me suis pas jetée sur le paquet. J’ai attendu. En effet, je savais pertinemment bien que venait maintenant le moment de l’évaluation, mais surtout du choix. A ce stade j’avais estimé ne pouvoir produire que six à huit motifs différents. Et choisir, c’est difficile…

Et choisir vite, c’est encore plus dur.

L’analyse des motifs a été relativement vite réalisée (tel motif serait mieux en changeant ceci, plus équilibré en retirant cela, etc.). Mais pour faire mon choix, j’avais besoin de plus de temps. De ce temps de pensée méditative. Cela m’a pris près de deux semaines pour finalement « cliquer » mentalement. Deux semaines durant lesquelles j’ai nourri mon intuition d’avis des gens que j’aime.

Je ne me souviens pas vraiment de qui a aimé ou pas quel motif. Ce n’est pas important. Mais les avis, les sentiments, les ressentis des autres ont rempli ma méditation. Et ils ont permis un choix serein et rapide.

Une étape de plus

Bien sûr j’ai eu des passages à vide. Bien sûr, je me suis réveillée au milieu de la nuit en pensant « Nooooon ! ». Je ne voudrais pas que vous croyiez que sur base de deux gentilles méditations, le chemin est une ballade de santé. Bien sûr j’ai pensé ne jamais y arriver. Bien sûr… Mais jamais je n’ai remis en question la sélection des motifs ou les fondamentaux de Mars-ELLE.

Lors de la difficile recherche de fournisseurs correspondant aux critères de Mars-ELLE, certaines personnes passaient discrètement des messages sceptiques. « Si tu ne voulais pas du Bio, ou de l’Européen, ça serait quand même plus facile… ».

Ces messages, je les ai entendus, mais ils ne m’ont pas touchée. Parce que mon projet n’est pas basé sur une décision, une analyse ou une réflexion rationnelle. Mon projet repose sur mon intuition, profondément ancrée en moi, et parfaitement alignée avec mes valeurs.

Mars-elle tissu biologique jersey coton bio couture tissu au mètre

 

C’est cet ancrage intime qui donne l’énergie de trouver des solutions aux problèmes et d’avancer jusqu’à la prochaine étape entre excitation et méditation !

Et la prochaine étape c’est la réception du tissu !

Vous voulez suivre de tout près cette étape super-excitante ?

Suivez mars-ELLE sur Instagram !

Mars-Elle

Author Mars-Elle

More posts by Mars-Elle

Join the discussion 6 commentaires

  • Diane dit :

    J’ai beaucoup aimer ce que j’ai vu et lu. J’attends la suite avec impatience

  • Jennifer dit :

    Très joli choix. Et du jersey bio il fallait le faire car c’est difficile à trouver
    J’ai plus qu’à trouver le courage de me lancer dans le jersey 😅 pour la débutante que je suis
    À très vite en tout cas
    Très belle collection

  • dicila.paris dit :

    Bravo! C’est magnifique ! La collection et ce très beau post. Je me reconnais dans cette manière instinctive de trouver son chemin… j’espère réussir bientôt à passer de la pensée à la réalisation, ça n’est pas facile non plus et pour ça aussi bravo! Je guette la suite (et ma boîte aux lettres 🤗☺️) avec impatience ! 👏🏻👏🏻👏🏻

    • Mars-Elle dit :

      Bonjour Dicila. Merci pour ce très gentil commentaire. Hâte de voir tes réalisations! Belles coutures (instinctives 🙂 )

Laissez un commentaire