was successfully added to your cart.

Pas simple d’emmener sa machine à coudre en vacances, n’est ce pas ? Pour la remplacer dans ma valise, je prends avec moi des magazines de couture bien sûr, mais surtout des livres, pléthore de livres.

 

Les vacances c’est idéal pour se poser et pourquoi pas se laisser embarquer dans un autre univers. Les vacances c’est le moment pour se plonger dans les livres ! Et si entre les pages de cet univers vous y croisiez votre amie Couture ? La suivriez-vous ?

 

Aujourd’hui je partage avec vous des lectures sur notre passion : la couture. Il y a des grandes et belles histoires et aussi de quoi mieux comprendre le monde du textile. Emmenez les dans vos sac-à dos, sortez les sur vos transats, faites leurs découvrir le doux clapotis de la mer, ouvrez les à 10.000 mètres d’altitude pendant votre voyage transatlantique. C’est une autre façon d’amener la couture en vacances avec vous !

Le Fil des souvenirs – Victoria Hislop

 

C’est un voyage qui commence sur les côtes d’Asie mineure il y a cent ans avec des vies et des destins déchirés par la guerre. Des dizaines de milliers de migrants démunis sont jetés sur les routes et sur les mers entre la Turquie et la Grèce. Cent ans après, ce branle-bas-de-combat sonne comme une triste répétition de l’histoire, l’histoire de Dimitris et Katerina. Lui est héritier d’un très riche marchand de tissu ; elle est orpheline, migrante et couturière aux doigts de fée.

victoria hislop le fil de souvenir roman couture

C’est une histoire passionnante et romanesque qui met en scène un troisième protagoniste principal: la ville de Thessalonique (en Grèce) et son histoire mouvementée. Entre Thessalonique la grande et la cité romanesque, ce roman m’a captivée de bout en bout. J’y ai découvert en même temps que les personnages : le début du prêt-à-porter, la cohabitation interculturelle, la migration forcée, le stylisme bourgeois d’avant guerre, la générosité et la fragilité de Thessalonique et bien d’autres choses encore. Je garde un souvenir très fort des soieries qui glissent sous la main dans cet entrepôt de Thessalonique. Pour une passionnée de tissu comme moi, ces pages ont quelque chose de presqu’érotique 😉 !

 

Le cœur cousu – Carole Martinez

 

Il y a de la magie dans ce roman. Et cette magie s’appelle Couture. Mais attention, ce serait bien de la magie noire… C’est une histoire de femmes. De vies sous un soleil de plomb. Une histoire où les femmes d’une famille héritent chacune d’un don et Frasquita hérite de la couture. Un don suprême. La couture répare le tissu et les vêtements. Mais l’aiguille réparera aussi la peau et peut-être même la vie ?

coeur cousu carole martinez couture roman blog couture mars-elle

Un tel don est aussi un fardeau. Et il faudra force et détermination à Frasquita pour mener son périple du sud de l’Espagne jusqu’aux portes du Sahara. C’est une histoire vivifiante de femme forte et couturière, une histoire qui secoue les sens et qui se dévore en un clin d’œil. La couture un superpouvoir ? Oui mais comme tous superpouvoirs, il y a une contre partie à payer.

 

Voyage aux pays du coton – Petit précis de mondialisation : Tome 1 – Erik Orsenna

 

La merveilleuse plume d’Orsenna est mise au service de notre fibre textile favorite : le coton. Son tour du monde en 10 destinations cotonnières nous emmène dans les coulisses de cet univers textile énorme dont nous ne savons presque rien. Orsenna va à la rencontre de paysans et de businessmen. Il raconte sans détour ce qu’il voit, du champ de coton africain récolté à la main, à l’atelier textile mégalo-chinois. On passe sans s’en rendre compte d’enjeux humains, d’enjeux locaux, à des enjeux planétaires.

voyage au pays du coton erik Orsenna roman couture blog couture mars-elle

Le monde du coton a très probablement évolué depuis la sortie du livre en 2007. Les chiffres ont certainement changé, mais l’histoire, les contradictions, les enjeux, les hommes, eux sont restés les mêmes. Ce livre est un de mes livres fondateurs. Ça a été un coup de dynamite dans mon appréciation du monde textile. Tout d’un coup Orsenna me donnait les clés pour accéder à ce monde méconnu qui habille pourtant la planète.

 

Bleu – Histoire d’une couleur – Michel Pastoureau

 

Le sujet principal de ce livre n’est pas directement textile. Pourtant l’histoire des couleurs passe inévitablement par le textile. Et Pastoureau est un maître en la matière. C’est une autre manière d’envisager l’histoire ou les cultures, de l’antiquité à nos jours: Pastoureau nous invite à voir le monde à travers le prisme du bleu. Il nous ballote de la linguistique à l’analyse des blasons médiévaux en passant par la teinture du coton et du lin.

 

Le bleu de Prusse est une de mes couleurs de base. Et Pastoureau parvient même à expliquer pourquoi. C’est une lecture très forte qui m’a permis de me rendre compte de tout l’héritage culturel de mes goûts.

bleu histoire d'une couleur Michel Pastoureau roman couture blog couture mars-elle

Son écriture vive et incisive ne laisse pas beaucoup de place à l’approximation. Mais Cette lecture est incroyablement intéressante tant elle touche aux représentations de notre monde et de nos cultures. Et d’anecdote en analyse, vous traverserez les siècles et les continents sans même vous en rendre compte tant le point de vue est novateur et génial. Ça parle du bleu, ça parle textile, mais en fait, ça parle surtout des hommes !

 

Et vous, quel roman-couture me recommandez-vous pour emmener dans ma valise de vacances ?

Mars-Elle

Author Mars-Elle

More posts by Mars-Elle

Laissez un commentaire